Famille de Carbuccia

Aumont - Finieysrols

Plerinage Saint Jacques de Compostelle

jeudi 16 décembre 2004 par Cyrille

Journée du 16 décembre 2004 : Au restaurant de l’hôtel, je bavarde avec un client de passage. Il parle de courage à propos de mon pèlerinage. Le courage est une notion relative au milieu, comme le dit Alexis de Tocqueville à propos de l’honneur. Parcourir une trentaine de kilomètres à pied en hiver n’est pas une preuve de courage pour un paysan de l’Aubrac. Le mot est galvaudé. On dit maintenant en France "bon courage" comme on dit "bonjour, bonsoir". On a connu un temps où l’on criait "courage" à ceux qui allaient être fusillés.

Nous partons vers 9 heures pour le gîte de Finieyrols ouvert toute l’année. Le parcours est de 16,5 km. L’étape courante jusqu’à Nasbinels fait 26,4 km. Ma compagne de route ne tient pas à cette performance qui m’aurait tenté par amour-propre.

Des rangées de fil de fer barbelé tendus sur des piquets prennent parfois appui sur des bornes de pierre millénaires.

Le ciel bleu se lève sur l’horizon des pins et les nuages s’effilochent ; dans le ciel du plateau brûlé de l’Aubrac.

Au septième kilomètre, les jambes commencent à faiblir. Pèlerinage n’est pas balade. Le pèlerin dépasse sa fatigue.

A mi-chemin nous faisons halte aux Quatre Chemins, Chez Régine. Depuis 1985 notre Régine accueille les pèlerins jour et nuit toute l’année. Régine remarque que le chemin de Compostelle attire de plus en plus de touristes. On fait le voyage de Saint-Jacques mais s’y rend-t-on ? Des marchands du Temple répondent à la demande. II est vrai que les sanctuaires, où brûle l’adoration des fidèles, s’éclairent au crépuscule pour l’admiration des touristes.

L’âme du chemin ce sont ces hommes et ces femmes de tous métiers qui accueillent et soutiennent les pèlerins à leur façon, dans la même espérance, comme Régine, Chez Régine du pays réel.

Sans lunettes et parfois distrait, je me serais trompé de chemin à deux reprises.

Ma compagne de route, comme un sherpa trouve la voie sans hésiter. Nous arrivons vers 14h au gîte d’étape de Finieyrols tenu par un ménage d’éleveurs et chauffé toute l’année pour accueillir le pèlerin qui passerait en hiver.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 72956

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSJean-Luc de Carbuccia sur le chemin de Compostelle   ?

Creative Commons License