Famille de Carbuccia

De Saint-Chély-d’Aubrac à Espalion

Pélerinage à Saint Jacques de Compostelle

lundi 20 décembre 2004 par Cyrille

Journée du 20 decembre 2004 : Nous prenons à 8 heure la route départementale.
En haut de la vallée, le ciel s’illumine et les nuages s’enflamment, quand les lumières de Saint-Chély brillent encore dans l’ombre de la vallée. Au col, une frange grise et blanche de montagnes et de nuages bordent la voûte bleue.
A quelques kilomètres mes cuisses commencent à tirer.

Au passage d’un calvaire je me signe et ressens la résonance dynamisante du signe de la croix.

Ma compagne de route avance rapidement, mais s’arrête régulièrement. Nous convenons de garder chacun notre rythme et de nous séparer. Je lui donne ma carte Michelin, dont elle fera meilleur usage que moi. J’appris plus tard qu’elle était rentrée chez elle pour reprendre le chemin avec son époux.

A partir de Saint-Côme-d’Olt la circulation s’intensifie. Chant des oiseaux, pins et prairies embaumés du chemin ou vrombissement des voitures et gaz d’échappement, seuls comptent les pas.

Vers 12 h à l’approche d’Espalion, je guette l’entrée de la ville. Le temps s’allonge. Dans l’attente du repos la marche devient lassante.
J’arrive le premier à l’Hôtel de France, seul logement proposé à Espalion en hiver.

La chaleur et le confort de ma chambre contraste avec l’austérité du gîte de Saint-Chély offert aux pèlerins.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 72956

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSJean-Luc de Carbuccia sur le chemin de Compostelle   ?

Creative Commons License