Famille de Carbuccia

A propos de la particule

jeudi 7 février 2008 par Cyrille

La particule « de » figure sur les brevets de lieutenant, capitaine-commandant et chevalier de Saint Louis, du grand-père du général Carbuccia ; (Horace) (1714-1778) et son père : (Antoine) (1683-1759), et dès lors sur de nombreuses pièces officielles françaises du XVIIIe siècle. Cette particule n’est pas d’origine corse, ni italienne. Elle était une manifestation de courtoisie du roi de France à l’égard de ses officiers. En Corse, ce « de » ne rencontrait qu’indifférence. Une famille tenait son rang social des fonctions que, depuis des générations, ses membres avaient exercées, de son ancienneté, des services qu’elle avait rendus à la collectivité, des illustrations dont elle s’était grandie, enfin de ses alliances, de sa « vie noble ».

Le « de » n’ajoutait rien à la considération dont une famille était l’objet. Tout le monde, alors se connaissait.

Après la Révolution, Antoine (1753-1831) cessa de porter la particule, ainsi que ses deux fils Jean-Luc (+1854), le général, et Horace (+1863).

Pierre, (1851-1916), a fait reconnaître, par un jugement du tribunal de Bastia, que la particule faisait partie du nom, distinguant d’autres familles du même nom, originaires du même village, qui ne sont pas parentes. Plusieurs descendants d’officiers du Royal Corse (Carbuccia, Bonavita etc.) ont présenté simultanément la même, requête, et obtenu satisfaction.

Le nom Carbuccia n’est pas répandu en Corse, beaucoup moins que Pozzo di Borgo ou Pietri. Tous ceux qui le portent sont issus du village Carbuccia ; voisin d’Ajaccio. Porter un nom de village est la garantie que la famille est corse d’origine, et non italienne. Il n’existe pas de villages Bonaparte ou Chiappe par exemple, familles venues de Toscane ou de Gênes.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 72956

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSHistoire de notre famille   ?

Creative Commons License