Famille de Carbuccia

Poster un message

En réponse à :

Jean-Luc de Carbuccia : Psychothérapie ou pseudothérapie de groupe (2)

Revue Education et développement septembre 1979
jeudi 10 mai 2007 par Cyrille
Groupe sans frontières :
Intégration de l’individu au groupe se traduit par l’intégration du groupe par le moi et hostilité au hors groupe. Socialisation certes, plaisir de la relation, mais dans le miroir du narcissisme. Ce groupe de complices, refermé sur soi est singulier. C’est un groupuscule. Qu’il se dénoue et les participants se retrouvent Gros Jean comme devant.
Le Groupe n’est actif et transformateur de chacun que s’il fonctionne sans alibi ni références extérieures, que s’il est non pas (...)

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 72956

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

     RSS fr   ?

Creative Commons License